Moonrise game

Chère petite oreille assoiffée de son,

Si tu espères trouver ici de l’analyse scientifique, du gros contenu lourdement documenté et largement publié, tu risques d’être déçue.

      Nemo

Pas question d’usurper l’identité d’une sommité scientifique, tout aquatique fut-elle.
Que nenni !

Tu ne trouveras ici que de petites choses insignifiantes, de minuscules défis, une ou deux remarques inappropriées, des errances auditives hagardes, des jouissances acoustiques obsessionnelles, mes péchés capitaux en sourdine donc, lorsque planquée sous le casque, à l’insu du plein gré du reste du monde, dont les bruits me parviennent diffus, assourdis au travers de la mousse protectrice, je me soustrais à la vie réelle pour m’adonner toute entière aux frissons de la fiction.
Lorsqu’au détour du rude labeur quotidien, se profile l’aubaine espérée, « l’illustration sonore », je jubile doucement et presque sournoisement. A moi les heures de films, de dialogues, atmosphères atmosphères, mystère. A moi le sexe, les mensonges et la vidéo.

Petite oreille, je te propose, le temps d’un post, de chausser mon beyerdynamic DT 770 PRO pour ouïr ce que j’entends (enlève tes lunettes avant, cela se marrie mal avec le casque). Là, c’est bien mieux comme ça !
Et pour bien commencer (et parce qu’on n’est pas sérieux quand on a … 25 ans), je te propose de jouer avec moi. Ouvre bien grand tes esgourdes:

      Je t'écoute

Voici un extrait du film de Wes Anderson « Monrise Kingdom » que tu as peut-être eu le bonheur de déguster dans une salle obscure lors de sa sortie en 2012. Te souviens-tu de Sam et de Suzy, ces deux adolescents quelque peu perturbés qui décident de fuguer pendant l’été 1965 pour vivre leur histoire d’amour à l’écart du monde ? Dans cet extrait, Suzy fait l’inventaire de ce que contient sa jolie valise jaune. Cherche et trouve combien de thématiques scientifiques j’aurais pu illustrer avec cet extrait. A toi de jouer ! Laisses tes réponses dans les commentaires.

Je t’adresse un salut amical quoique sonore.

      salut 1

 

 

 

Vos commentaires

Réagir à l’article
  1. Pour rester dans la thématique de Wes Anderson, je dirais que dans la valise jaune il y aurait un livre sur Cousteau…

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *